koumkoum

Page 1 / 27 Articles plus vieux >>
Le 31/01/2015 à 23:35
picture.php?strid=0f64d3113f49325b67878b

Si vous veniez ici, c'était pour marquer VOTRE différence (dans la "Commune-ôtée")

Merci pour ce site,  pour votre présence,  votre contribution dans la différence au-delà d'un conformisme communautaire qui peut aider mais ne suffit pas à construire un individu :

c'est elle qui m'a offert plus de liberté

à bientôt

Le 31/01/2015 à 11:23

où la liberté ....

de choisir ses limites . Le pire de l'obscurantisme n'est pas forcément celui que l'on met au grand jour.

Un obscurantisme peut en cacher un autre

picture.php?strid=be342f8ee7dbbad31528d0picture.php?strid=9f6bac1dedb9c94f799f4f

Chômage : les vidéos interpellantes proposées ... - L'Avenir





 Il ne suffit pas de croire en la Religion, en la Revolution ... il faut rester vigilant sur l'objectif à atteindre dans le fond et la forme; à travers le dialogue.

En esperant que ces communautés collaboratives ne soient pas instrumentalisées pour une pure compétition eugéniste et darwiniste.
Le 25/01/2015 à 18:20

La marche du partage des valeurs  ? ...

images?q=tbn:ANd9GcS36KubhpofY6WkYuYGtJ-

... ou la communion des peurs ?


picture.php?strid=c5519ad9e02d8a107c64f2

.... Marche pour la reconnaissance du crime contre l'humanité ...

picture.php?strid=600fcb6178ed6f7b52f17d

... "Plus jamais ca" ... chez nous ?

Marche pour la préservation de la dignité ...

picture.php?strid=21d379c1ada33ef9f30dd0


dans le contexte complexe d'aujourd'hui , deux formes de pensées on tendance a s'opposer :

d'un coté celle qui choisit de comprendre les choses en restant dans la simplification les oppositions idéologiques et politiques, en les réduisant dans le temps et l'espace , en s'arretant peu ou proue au fond et à la forme de ce que suggère le discours de nos autorités et des médias reconnus, malgré leurs contradictions ou incohérences.

de l'autre celle qui, notamment par internet et d'autres médias, choisit de comprendre les politiques en tentant de voir si ses oppositions ne s'agencent pas à travers un maillage idéologique et politique différent, plus élaboré ; à travers une hiérarchie où certaines idéologies ou politiques peuvent servir la cause d'une autre, de manière volontaire ou involontaire, la conséquence de l'une devenant la cause de l'autre etc ...

Dans les deux cas il existe des possibilités de dérives et d'aliénations:
à travers le désir insatiable de savoirs (pour répondre aux besoins de l'âme, de ses angoisses... Mr Soral ou Valls en savent certainement quelque chose) , on va rechercher des entités boucs émissaires en centrant le débat sur l'individu ou les représentations communautaires tout faisant quasi abstraction des processus ,
ou l'inverse : faire la lumière sur les processus et les états de faits, sans volonté d'en faire ressortir des responsabilités et des actions politiques individuelles et collectives ...

Quand certaines personnes (comme votre serviteur) critiquent ou simplement interrogent (certes régulièrement et avec quelquefois des allusions, mais nuancées car elles ont pour but d'amener de nouvelles pistes et approches plus que des certitudes), CERTAINES politiques de pouvoirs influents, qui ne sont pas neutres idéologiquement, ces personnes se voient de plus en plus reléguées au groupe marginalisé des "complotistes", la répétition de la démarche ayant plus d'impact que sa forme :

un "complotiste" (qui renvoie implicitement à une limitation imminente de la réflexion et du dialogue en cours) sera de plus en plus jugé de la même facon, qu'il se limite à certaines interrogations factuelles ou se vautrent dans un bouc emissariat systématique, à partir du moment où sa démonstration demande d'adopter une approche systémique qui touchent plusieurs domaines et de nombreux savoirs.

A un certain niveau d'analyse donc (prenons un exemple très precis : les actions politiques et financieres des groupes d'influences financés par Georges Soros ,assez hétéroclites, parfois contradictoires, mais le plus souvent déterminantes), celle-ci demande de dépasser l'approche analytique (se limiter à une action , un domaine) pour tenter de voir si il existe une succession de simples politiques a court terme, ou également une vision politique plus globale à moyen ou long terme.
Il me semble bien que ce type d'approche est, par la force des choses, par la limite des connaissances etc... complètement dépendant du "degré de sentiment" ou de conviction de chaque personne sur ce qui relie son interet individuel à des interets qui le dépasse dans l'espace et le temps.
Dans une culture où l'on développe l'intérêt des besoins et sentiments immédiats, la pensée analytique seule qui, par sa forme isole les sujets, insuffle la pensée des raccourcis qui stéréotypisent, et par son fond, développe la pensée de la rationalité à travers la "vérité" scientifique plus que la "vérité" dialogique ou de la dialectique, on peut légitimement deviner quel type de pensée est promu actuellement.

D'un coté donc, des personnes dite de "la théorie" (j'emploie ce raccourcis a dessein: voir l'illustration en jaune ci dessous)  qui semblent donc avoir choisi l'addiction aliénante du raisonnement plus que celle de la vérité visible de l'image (voire pour certains plus que des préjugés et des émotions),
de l'autre la plupart des personnes qui marginalisent ces "complotistes" sans détail ni nuance,  par exemple :  suite à un mouvement d'indignation (qui va de soi), vont eux de toute facon adhérer "par la force des choses", sous le coup de l'émotion et de la sidération... à un slogan percu avant tout comme un symbole de la liberté d'expression au-delà d'exprimer un sentiment de solidarité et de compassion humaine;

Ce slogan les identifie, les définit : ( JE SUIS , et non JE SUIS AVEC)  à une certaine forme de liberté d'expression, censée donc la représenter dans sa globalité.
Seulement dans les faits, cette hebdomadaire a pour vocation le stéréotype, la dérision, qui prend une part de plus en plus conséquente dans le monde médiatique, et pas habitus dans les moeurs, par un jeu de répétition et d'imitation .
C'est un stéréotype qui de plus, vise particulièrement certaines cultures et religions (ces auteurs étant majoritairement des athées qui le revendiquent) :

Je reconnais tout a fait que certaines caricatures font la part des choses, sont nuancées;
d'autres par contre, pleinement assumées, font la confusion ou réduise des symboles culturelles ou religieux à leurs "brebis galeuses";
On est donc en présence d'une forme de liberté qui n'est pas neutre, qui est répandu et devient banal, qui ne se limite pas à dénoncer la bêtise, mais sous-entend et tend à convaincre d'une supériorité idéologique et culturelle sans que cela ne soit formulé et discuté.

De plus, et contrairement aux apparences, on peut constater certaines similitudes avec le mode de pensée consumériste ou capitaliste libérale, même si tel n'est pas le but initial :
 se définir par rapport aux autres exclusivement en fonction de ce qu'on le rejette dans les différences communautaires et le plus souvent à travers ce qui suscitent de la sidération ou des émotions, les meilleurs pourvoyeurs de sentiments durables.

 Le mode de pensée consumériste et libérale qui, semble-t-il, n'est pas étranger à la culture dite "moderne" c'est a dire actuelle, développe une culture qui malheureusement elle,  est nettement moins caricaturée proportionnellement aux cultures dites "passées" ou poussiereuses comme on voudra , et peut s'imposer de faite comme supérieur ou comme LA référence puisqu'elle ne prétend pas DIRECTEMENT contribuer à des idéaux ou intérêts autres qu'individuels ou privés, et dominant largement la "matière brute et agissante", ne laissant une place significative au reste des idéaux républicains qu'à la "matière pensante".

Ainsi pour en revenir à nos deux tendances de pensée, il y à celle de ces personnes qui critiquent et interrogent à partir de recoupements factuels ou idéologiques de certaines autorités influentes de son "paradigme", sans forcément prétendre à une vérité, une conviction tout au plus, ce qui n'empeche pas les exces et dérives dans ce domaine c'est évident et favorable à la confusion.
et celle d' autres personnes qui, se basant juste sur un raisonnement d'un domaine isolé des autres,  reproche aux premiers de faire des raccourcis, et le plus souvent en l'AFFIRMANT eux-mêmes à travers des raccourcis, d'appartenances ou d'idéologies, dans la dérision et le mépris, et soutenu par ce sentiment commun de l' "opinion" qui fait foi, que l'on a intégré et qui N'a pas ou PLUS besoin ni d'être interrogé, ni d'être débattu,

est-ce qu'il est si évident de déterminer ici la plus grande rigueur intellectuelle ?


Pourquoi LES principales autorités y compris médiatiques et plus ou moins indépendantes, responsables des valeurs dites UNIVERSELLES ne savent mobiliser la nation sur la solidarité, la dignité, le crime contre l'humanité, que lorsque les hautes autorités sont concernées de près ?

Pour réflechir au monde d'aujourd'hui je vous propose de la pensée qu'on appel aujourd'hui "prise de tête" :

Il existe des dérives où le sacré révélé peut amener le "qui"(être?) a absorber le "quoi"(corps?),
 picture.php?strid=966114ad3186ccdda8aa3epicture.php?strid=3cddb182a937394752f12bpicture.php?strid=be602e2f01fda1b248f55epicture.php?strid=38a45ab6e31604f8782f8epicture.php?strid=cfcd9f0ad15774d71a112f

D'autres cas moins visible où le sacré peut amener le "quoi"(la chose) à absorber le "qui" (l'esprit) :

picture.php?strid=f36ffb4c8035c6944c6bc9picture.php?strid=0c35081a20b8f77173e44c
picture.php?strid=633cc1d73c20efb28befd6picture.php?strid=ea7955f071092485d8b1ffpicture.php?strid=b90382cebbdfa051bb1f5bpicture.php?strid=6275ec4323571b36514b31picture.php?strid=106d0dcf750bd2ccceabc2picture.php?strid=5658bf8027917be9c958a6picture.php?strid=2e2eb5071552bf13b7a34dpicture.php?strid=38c19af9a8ea312910652c

Aujourd'hui, on tente de supprimer LA théorie sous toutes ses formes
pour la remplacer par le langage de la machine (v. Chris Anderson) , la mathématique interprétée par l'homme et considérée par certains... fondamentalistes, comme savoir absolue : ce n'est pas un complot, c'est un fait.
Le complot c'est d'en faire une interprétation hasardeuse, le dénie de ce fait, c'est renoncer à sa responsabilité politique et citoyenne.

D'autre part, lorsque chez nous, on met au devant de la scène des humains qui en  massacrent d'autres en face à face, par l'intermédiaire de "prothèses" ou "supplément organologiques" sans lesquelles ils ne pourraient passer facilement à ce genre d'acte ( la kalachnikov), ce sont principalement des drônes que l'on utilise pour faire ce même type de barbarie en Palestine mais qui loin du coeur, loin des yeux... ne sidérera jamais autant;
Meme dans le cas où cela concerne des islamistes radicales, certains revendiquent ce droit à la barbarie en dehors du droit  : par "l'état de fait" numérique qui se généralise et qui fait loi face au vide juridique, même celui concernant le droit de la guerre.

Ainsi cette "communauté des sentiments" qui apparait avec ce slogan "je suis Charlie" contribuera volontairement ou pas, à la légitimation "passive" ce vide juridique et le développement de cette barbarie numérique en gestation (pour autrui)


Non, Je NE suis PAS "la caricature qui promeut la liberté d'expression en nous identifiant systématiqauement à travers l'obscurité de nos différences" dont la nature et la limite des causes sont définies par l'autorité qui fait foi  : l'"opinion publique" et l'"inconscient collectif" inspirés avant tout par nos médias qui prétendent, comme un bon papa, détenir et révéler la vérité sur cet l'obscurantisme

Sur ce sujet d'ailleurs, les "retours de vestes" récents concernant l'innocuité du biphénol A (par des scientifiques mandatés par l'Europe) ou  ceux concernant le cancer dont les causes seraient avant tout dû au "hasard" ne marquent-t-il pas :
une nouvelle forme d'obscurantisme qui plaide en faveur de la déresponsabilisation de masse, du "négationnisme" concernant le rôle de l'épigénétique, une dévalorisation du savoir et de l'art de vivre, tout en traçant ... de fait... la voie d'une forme de politique darwiniste ?

Les bonnes questions a se poser à mon sens :

Lorsque l'on désir etre complétement libre individuellement, il peut être intéressant de connaître son comble :  la solitude absolue

Une fois sortie de l'idéalisme, quel sentiment humain prédomine dans la réalité ? : est- ce celui de l'appartenance, ou celui de l'autonomie et de l' indépendance ?

Pour se sentir "appartenir à..." quoi de plus facile et efficace que d'exclure ceux qui ne sont pas comme nous ?

Etre libre n'est-ce pas avant tout savoir choisir ses limites dans un monde qui à ses codes  (sans que ces derniers ne soient forcément en phase avec les valeurs admises , encore moins avec des limites définies) ?

Alors vient une question, et des idéaux ou valeurs certainement supérieure à la liberté : sur quelle(s) dépendance(s) je choisi mes limites et mon art de vivre ?
N'est-ce pas ici que se joue les véritables confrontations ?

Plutôt que de se limiter aux abbérations du bouc emissaire que l'on trouve dans les démarches que certains ont appelé "théorie du complot" depuis les années 60, mais AUSSI que l'on trouve chez leur "opposants", peut-être ne vaut-il pas mieux entrevoir ce qu'il y a de fondamental dans cette approche : étudier avant tout le processus (de l'individu) plutôt que l'individu
A moins que vous soyez convaincu que se limiter aux jugements des personnes soit suffisant pour comprendre la Politique et en adopter une, qu'elle soit individuelle ou collective.


Le 21/01/2015 à 22:22

Un jour, Dobby va passer son temps sur la route entre deux clients, et pour pouvoir tous les dépanner, Dobby, en plus d'ignorer ce qu'est une pause, va s'asseoir sur son déjeuner et sur une ou deux heures . Il faut dire que les outils que l'on donne a Dobby lorsqu'il ne se les achètent pas, ne sont pas tous irréprochables ou d'un grand secours ....
Un autre jour pour un petit dépannage qui ne demanderait qu'à réinsérer une clé par un clavier, on demande a Dobby de faire plus de 3h de route ... pour l'aller; un peu moins pour le retour, mais on a demandé a Dobby  de passer chercher en cours de route une pièce dont il n'aura pas besoin pour dépanner son client.
Une seule intervention dans la journée ! Dobby en a donc profité pour échapper à son maître, et retourner au monde réel et encore plein de poésie pour ainsi imiter le gentil et sage Ormegris ; Dobby est heureux , ce sont des jolis endroits à partager avec des amis.

Château de Vandenesse (XIVe siècle XVème siecle)-Nievre:

picture.php?strid=3437fd9e345ca991efd594picture.php?strid=ea628325e248d2bf3db00cpicture.php?strid=fcdd8448f198f519cbb6f1


Prieuré de Commagny XIIeme siecle (pres des fontaines de St Honoré les Bains):


picture.php?strid=1c47bab27d814443241096picture.php?strid=27ebc510ea332dccd12cea


Moulins Engilbert : Château Xeme -XVeme siècle, Eglise Saint-Jean-Baptiste XIVe, et grenier a sel .
picture.php?strid=9bb83ec3784973239ff78bpicture.php?strid=987949721794eea46998dbpicture.php?strid=571cf32b00e0661c0b7458picture.php?strid=2eb9df3c006ab0bbec6edf
Le 18/01/2015 à 18:13

Pour faire suite à l'article d'Antoin sur la Raison (avec Averroes):

(tout du moins le début , ensuite l'approfondissement n'est pas aisé pour tout le monde et concerne le monde d'aujourd'hui)

Vers un art de l'hypercontrôle par le numérique qui permet d'unifier tous les automatismes (technologique, mecanique, electronique, psychologique, biologique) et de les orienter :







Aristote, le maître de ceux qui savent (1/4) : L'Organon, qu est ce que la connaissance?


Le 18/01/2015 à 16:35
Le 17/01/2015 à 02:22

Je commence un livre par la fin
Et j'ai le menton haut pour un rien
Mon œil qui pleure c'est à cause du vent
Mes absences c'est du sentiment

Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur mes mains
Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur...
Ca ne tient pas debout
Le ciel coule sur mes mains
Ça ne tient pas debout
Sous mes pieds le ciel revient


Qui sourit rouge et me parle gris ?
Je fais semblant d'avoir tout compris
Et il y a un type qui pleure dehors
Sur mon visage de la poudre d'or

Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur mes mains
Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur ...
1272631517_90774089_2-decoracao-com-orig
Nous et la man on est de sortie,
Pire qu'une simple moitié
On compte à demi-demi
Pile sur un des bas côtés
Comme des origamis
Le bras tendu pareil cassé
Tout n'est qu'épis et éclipse
Ces enfants bizarres
Cachés dehors comme par hasard
Cachant l'effort dans le griffoir
Une creepy song en étendard
Qui fait :
"J'fais tout mon make up
Au mercurochrome
Contre les pop-ups
qui m'assurent le trône
J'fais tout mon make up
Au mercurochrome
Contre les pop-ups
qui m'assurent le trône"

Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur mes mains
Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur ...
Ça ne tient pas debout
Le ciel coule sur mes mains
(Christine)

la-terre-de-plan%C3%A8te-d-arc-en-ciel-l

"Le ciel et la terre passeront; mais mes paroles ne passeront pas : tout coule naturellement"(Matth. 24:35) Quels termes pouvait-on choisir autres que ceux-ci pour exprimer nos sentiments ? (Bossuet - Tome 6)

jpeg-11.jpg
Le 13/01/2015 à 23:36


Un extrait qui peut compléter assez bien le discours récent de Mr Valls a l'assemblée :

Libre Journal des auditeurs et des musiciens du 11 janvier ...

Ce média étant déjà un vrai calvaire pour la plupart des participants ici, pour les plus téméraires donc, je vous précise a quel niveau ecouter le contenu :

La partie interessante concernant un cours de l'ENA est très inspiré des études du spécialiste en manipulation cognitive qu'est Noam Chomsky (Arme silencieuse pour Guerre tranquille), se trouve au niveau de la

"Premiere Partie" : a environ 60% de la barre de defilement:  mettre le cursus de lecteur a hauteur du "E" de "...cettE emission au format mp3"  (ou juste avant)

Ensuite, à vous de mettre le curseur où vous le voulez ...

personnellement j'ai un avis, mais j'écoute tout le monde... avant d'avoir un avis; et pas l'inverse  (sans m'interdire de préjugés mais sans qu'ils fassent loi)

Le 12/01/2015 à 22:29

Un discours intéréssant de Regis Debray :

L'invité des matins - Information - France Culture du 12 01 2015

"Un président de la Republique ca n'attend pas :  c'est attendu"

D'après les personnalités présentes au concert de la maison de la radio hier, il semble que l'on  peut désormais sans souci  "blasphémer" les symboles de la religion ! (merci Caroline) ...

et d'après les hommages de Dimanche, passer outre le protocole républicain dans l'espace publique !

49828690991452640360no.jpg

"Paris vaut bien une messe, la République un quiproquo "

En attendant le "patriot act" et une "education day" à la Francaise !

pour compléter la sainte "morale" économique qui faconne notre art de vivre

 


Le 07/01/2015 à 00:03

Je reviens sur un évenement qui à l'époque (2011) m'avait fait penser, pour un cours instant vu sa popularité embryonnaire de l'époque, à la présidence de Valls, et plus surement à un poste de 1er ministre...
 ( article pour ceux qui s'interessent plus aux idées qu'aux personnes et groupes que l'on présente)

[Source : Reporterre et Bruno Fay, Complocratie (éd. du Moment, 2011), p. 206-207.]

Manuel Valls, premier ministre, adoubé par le groupe Bilderberg:

Manuel Valls, le premier ministre de François Hollande, a été adoubé par le groupe Bilderberg, un des cénacles les plus sélects de l’oligarchie. Ce groupe réunit chaque année des grands dirigeants économiques et des politiques prometteurs. En tant que « socialiste ouvert », M. Valls avait été invité par le groupe Bilderberg, « afin de lui ouvrir les yeux sur certains points ».

Le groupe Bilderberg est un des cénacles les plus sélects par lesquels le régime oligarchique contourne le système démocratique. Banquiers et financiers de haut vol se retrouvent chaque année pour réfléchir ensemble, invitant des responsables politiques prometteurs, dont ils jugent qu’ils partagent leurs avis et leurs intérêts. Le journaliste Bruno Fay avait eu la bonne idée de demander à interviewer le vicomte Etienne Davignon, l’alors président du Comité de direction du groupe Bilderberg. Cette interview très intéressante a été publiée dans son livre Complocratie, paru en 2011. Il a accepté que Reporterre reprenne un passage de cette interview.

...............................

Le président du Bilderberg a confiance en Manuel Valls

Bruno Fay

J’interroge maintenant Etienne Davignon sur le choix des invités. (...) Bill Clinton, Lionel Jospin, José Manuel Barroso et tous les autres ont été systématiquement invités l’année précédente de leur élection ou de leur nomination. (note perso : on pourrait rajouter M Tatcher, Van Rompuy etc...)

« Les choses se passent dans l’autre sens », me répond-il. "Chaque année, on demande aux membres d’identifier les personnalités qui émergent dans leur pays. Par exemple, l’an passé, nous avons demandé à nos amis anglais du Steering Committee de nous donner des noms. Ils nous ont proposé d’inviter George Osborne qui a été depuis nommé chancelier de l’Échiquier dans le cabinet de David Cameron [le premier ministre britannique]. Pourquoi Osborne ? Parce que c’était un homme jeune, prometteur, du Parti conservateur, et que c’est intéressant aussi bien pour lui, que pour nous, de nous rencontrer.

"Pour Clinton, c’est la même chose. Il est venu en 1991, deux ans avant son élection, parce que nos amis démocrates nous avaient dit que c’était un garçon intéressant et sympathique. À l’époque, quand il nous a dit qu’il voulait devenir président des États-Unis, on a tous cru qu’il était dingue.

(note perso : Clinton qui a recu le prix Charlemagne en l'an 2000 décerné à ceux qui s'engagent pour l'unification européènne...)

"Nous invitons deux catégories de personnel politique : ceux qui sont au pouvoir, dont nous aimerions bien connaître leur avis sur les sujets que nous traitons, et ceux qui nous paraissent appartenir à des générations montantes.

« C’est par exemple le cas de Manuel Valls qui nous a paru intéressant en tant que socialiste français ouvert. On n’est pas là pour faire sa promotion, mais il n’est pas exclu que ça lui soit utile et que ça lui ouvre aussi les yeux sur certains points. Ensuite, certains de nos invités ont un destin, mais ce n’est pas de notre fait. Je crois plus à notre vision. »

(note perso : un double sens en cette fin de phrase? il suffit de quelques virgules en moins ou en plus ...)

Quelles sont (TOUTES) les accointances qui expliquent la décomposition de la monarchie des pays d'Europe du Sud et de L'Est, pendant que le Bilderberg , fer de lance de l'OTAN pour certains, réunit régulièrement au sein de son groupe d'interets des sommités monarchiques des pays d'Europe du Nord: de la Belgique, de l'Angleterre, des Pays-Bas, ou le comte de Castries descendant du marquis de Sade ? des idées comme La démocratie ?  Le libéralisme ?

Pourquoi la principauté d'Andorre , de Monaco, ou la Monarchie Luxembourgeoise dont la devise nationale est « Nous voulons rester ce que nous sommes » ne semble poser aucun souci idéologique au liberalisme et au modernisme occidentale ?

[Aparté:

"Le "Prix Charlemagne extraordinaire 2004" a été décerné au Pape ce mercredi et le prix 2004 sera remis à M Pat Cox (ndr :invité en 2001 au Bilderberg et membre des Amis de l Europe comme nombreux de ces invités), président du parlement européen, le jeudi 20 mai, jour de l'Ascension. Le pape a rappelé qu'il pensait à une Europe sans nationalismes égoïstes et dans laquelle les recherches, la science, l'économie et la vie sociale vont au service de l'homme. Pour Jean-Paul II, l'unité de l'Europe ne peut se fonder que sur la liberté et pour le Pape, il ne peut y avoir de liberté sans liberté religieuse, ni de liberté religieuse sans liberté. La liberté religieuse comme les libertés sociales grandissent "comme des fruits précieux sur l'humus du christianisme"."

(ndr: un fait ou toujours un voeux personnel ? qu'entend on par "au service de l'homme" ? quand est il de la culture, de l'organisation entre "les recherches, la science, l'economie" et " la vie sociale" ? Qu'est ce que la liberté religieuse et la liberté sociale ? qu'est ce qui définit la hierarchie entre ses libertés lorsqu'on ne parle pas de celle de la pensée et qu'on ne définit pas ce qui l'influence ? le "Nationalisme égoïste" préserve t il du communautarisme et du régionalisme de la même trempe ?)

fin de l'aparté ]

La famille Valls serait devenue franquiste ET frankiste ?




Jusqu'à quand la divulgation massive de la "contre culture" ou de la critique de faits historiques ou politiques qui demandent de vrais débats et réponses, restera pris en otage par ce même système marchand du manichéisme et de "l'idéologisme" passionnel qu'il soit "télécratique" ou de la "webarchie" ?

Comme dit Pomarian juste avant moi "Ça fait rigoler les gens tellement c'est "stupide", mais ca laisse des questions sans réponse, et une société sans dialogue où le sacré de la liberté du verbe et du langage  s'est transformé en sacré du qualificatif, du determinisme et de la réification

Le 27/12/2014 à 21:25

Discours radicaliste de la théorie compotiste , en promo après les fêtes


Le 22/12/2014 à 00:59

... à travers un scenario

... par des pliages en avion :



et 13 ans plus tard :



Le 21/12/2014 à 15:39


[et au passage , plutôt en accord avec le court discours de Natasha Polony sur le gender lors du passage de Christine dans "On est pas couche" (vers 10mn:)

https://www.youtube.com/watch?v=UkfCIwFw_XM ]


 
Le 17/12/2014 à 23:44

J aurais pu mettre a l'honneur la dernière emission de Zone Interdite sur l'organisation inique de notre administration mais... j'ai choisi un autre sujet qui touche la matière bien avant l'esprit, c'est tellement plus chéri par nos modeleurs de notre avenir :

Absence de cohérences, d'exhaustivités, de vérifications, de responsabilités ou...

la "démocratie libérale" du "droit à" : l'incohérence, la partialité, l'irresponsabilité, le droit au "non droit".

 Quand la science est au service d'un dogme pour une "POLITIQUE privatisée"... sociale comme économique, et n'a rien a envier au dogme religieux.

Le blues des experts - 2 - Information - France Culture

"Avec : François Veillerette, président fondateur de Générations futures (ex-MDRGF) et président du réseau européen Pesticide Action Network (PAN Europe)"

comme toujours, "le diable est dans les détails"




Le 08/12/2014 à 22:58

 

Rappel : cette article (comme d'autres) n'a pas pour vocation d'entretenir la peur, mais d'offrir une opportunité de nouveaux points de vues et de connaissances que chacun pourra considérer comme il lui plaira.

Je préfères partager des pistes pour mieux appréhender l'avenir, quitte à ce qu'elles soient révisées par la suite, plutôt que de les garder pour moi, sachant que je me borne à présenter les hypothèses concernant le constat de la recrudescence des co-infections sans aborder d'autres points de vue connexes toujours à trier et selectionner dans ce "cloud" numérique en fonction de la notoriété des intervenants, et que j'ai déjà ou non aborder auparavant (nanotechnologies et géo ingénieries etc..)

Documentaire Special Investigation (Canal +)  : Lyme l'epidemie invisible :

http://www.tavop.com/jvs/index.php?option=com_content&view=article&id=968762340:ghhghgh&catid=26:tout-&Itemid=4

on retrouve aussi la controverse dans ce court article :
http://zerolyme.wordpress.com/2014/11/03/letrange-diagnostic-des-borrelioses-a-la-faculte-de-medecine-de-pierre-marie-curie/


Les specialistes (ou charlatans chacun choisira) et les pionniers sur les ondes:


Un passage parmi d'autres sur le documentaire consacré au Dr J P Maschi et la sclerose en plaque :

Docteur Jean-Pierre Maschi - Chronique d'un scandale

(on peut voir le reste dans les 7 autres parties : http://www.dailymotion.com/video/x8rwby_1-docteur-jean-pierre-maschi-chroni_tech
etc.. )


Vidéo de Luc Montagnier




"Vous trouverez en pièce jointe également un document du professeur Luc Montagnier qui explique que "les basses fréquences du bruit électromagnétique ambiant déclenchent l'émission d'ondes électromagnétiques par l'ADN d'agents infectieux, virus et bactéries présents dans le corps humain, et pourraient donc contribuer à leur action pathologique"

On apprend que 80% des français serait porteur de Borrelia selon chronimed, comme en fait des milliards de bactéries que le système immunitaire gère et contient. Mais c’est une infection qui, lorsqu’elle se déclenche, non prise à temps, peut amener à un état chronique, (..) à prendre très au sérieux

Le travail et la réflexion que mène Luc Montagnier à la fois sur les nanobactéries et l’importance de la structure de l’eau est un continuum vivant et dynamique de toute cette recherche au service de l’individu, de l’environnement donc absolument nécessaire et écologique.
Les biologistes en sont restés encore à Descartes. Descartes, l’animal machine, les rouages, les engrenages... Or, après Descartes, il y a eu Newton, la gravité, une force qui se transmet à distance, il y a eu Maxwell, et la découverte des ondes électromagnétiques, donc tout ceci les biologistes l’ignorent totalement. Les biologistes actuels, biologistes moléculaires, imaginent les contacts entre les molécules par des contacts physiques. N’est-ce pas alors que les molécules, c’est ce que disait Benveniste, peuvent correspondre également à distance. Donc c’est une révolution mentale et ça prend du temps.[3]

2eme Article de Luc Montagnier :

http://www.associationlymesansfrontieres.com/sida-et-autisme-le-professeur-luc-montagnier-continue-ses-recherches

les extraits a retenir :

On vous connaît pour la découverte du virus du sida. Vous venez discuter de l’application de la stréboscopie à la médecine. La lumière livre des informations capitales…
Si le virus du sida a été découvert il y a trente ans, c’est aussi aujourd’hui le 60e anniversaire de la découverte de la double hélice d’ADN. En utilisant la lumière, on peut étudier les changements de l’eau, élément fondamental de la vie, et de la structure d’ADN. On peut détecter des émissions d’ondes correspondant à la présence de virus ou de bactéries. En médecine, en analysant le sang ou le plasma, on peut détecter les ondes électromagnétiques produites par la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque…
Et pour le sida ?
On détectera de cette façon le réservoir de virus qui échappe aux traitements par trithérapie. On pourra mesurer l’efficacité du traitement et proposer un traitement complémentaire pour éradiquer l’infection.
Cette technique permettra aussi peut-être d’identifier des cofacteurs de développement de la maladie, la présence de bactéries qui accélérerait la transmission du virus. C’est capital parce que la situation actuelle ne sera pas longtemps tenable.
C’est-à-dire ?
Les phénomènes de résistance aux traitements vont se multiplier, et il faut savoir que si on vit désormais avec la maladie, on paye aussi les conséquences de ses effets indirects, on meurt plus de cancers et de maladies cardiovasculaires.
Cette piste vous paraît plus intéressante que celle du vaccin ?
Les échecs répétitifs des tentatives de vaccins s’expliquent peut-être par ces résistances. Pour éradiquer le sida, le traitement sera forcément complexe.
La stréboscopie vous intéresse aussi pour soigner l’autisme, votre combat actuel ?
Il s’agirait de travailler sur les origines microbiennes de l’autisme.


Dr Klinghart :


autisme
et hyperactivité :


electro magnetisme:



(déjà en 2001...) métaux lourds , autisme et détoxication (désolé pour la qualité sonore)


Pour ceux qui veulent aller plus loin sur le sujet  :

Autisme et Lyme  :  les infos sur le petit ecran


http://www.associationlymesansfrontieres.com/autisme-la-piste-microbienne-confirmee

http://www.associationlymesansfrontieres.com/autisme-la-piste-microbienne-sur-tf1



Affaire judiciaire récente:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/2014/09/23/maladie-de-lyme-le-proces-de-viviane-schaller-strasbourg-556628.html

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/2014/11/13/maladie-de-lyme-viviane-schaller-et-bernard-christophe-condamnes-590978.html

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/info/laboratoire-schaller--lourdes-peines-requises-75483167.htm


Sclerose , Maladie neurodegenerative et Lyme :

A) Dr Horowitz:

http://www.thierrysouccar.com/sante/info/sclerose-en-plaques-ou-maladie-de-lyme-2487 

Après la polyarthrite rhumatoïde, la maladie auto-immune la plus souvent prise pour une maladie de Lyme est la sclérose en plaques, ou SEP. (...)
L’absence de test sanguin fiable et le chevauchement de symptomatologie entre les deux maladies pourraient expliquer le grand nombre de patients chez qui une SEP avait été diagnostiquée et qui ne s’amélioraient pourtant pas après traitement par les produits traditionnellement utilisés pour soigner cette maladie, jusqu’à ce que l’on s’aperçoive qu’un syndrome infectieux multisystémique (SIMS) ou une maladie de Lyme était à l’origine de leur démyélinisation avec fatigue, névrite optique, fourmillements, engourdissements et difficultés à marcher.

Certains patients ont une prédisposition génétique aux maladies auto-immunes. Chez certains patients génétiquement prédisposés aux maladies auto-immunes, le système immunitaire essaye de tuer les Borrelia à l’origine de leur maladie de Lyme en ciblant les protéines flagellaires (de la queue) qui sont biochimiquement similaires aux gaines de myéline. Le système immunitaire du patient attaque donc ses gaines de myéline et provoque la démyélinisation des nerfs, la marque clé de la SEP. Chez ces patients, le système immunitaire est incapable de faire la différence entre les protéines flagellaires de Borrelia et leurs propres gaines de myéline.

Pourtant, tous les patients atteints de maladie de Lyme n’ont pas de neuropathie ou de démyélinisation. D’autres bactéries pourraient-elles être présentes et causer ces réactions auto-immunes ? Cela expliquerait pourquoi certains patients présentent ces symptômes et d’autres pas.


B)Dr Philippe BOTTERO

http://www.associationlymesansfrontieres.com/co-infections-dr-philippe-bottero-1987


le Docteur Philippe BOTTERO, pionnier en France en matière d’infections froides et membre du Collège International de Rickettsiologie, a présenté en 1987 un dossier mettant en évidence la relation entre pathologies chroniques et certaines co-infections de la maladie de Lyme.
 
Il a été aidé dans ce travail par le biologiste Docteur Henri PERRON. Les sérologies réalisées par ce dernier ont été faites au CHU de Grenoble par le Professeur SEIGNEURIN, lequel confirme la piste infectieuse dans les pathologies chroniques: SEP, fibromyalgie, schizophrénie, autisme,…



C) Dr Alan B. MacDonald MD


http://www.associationlymesansfrontieres.com/multiple-sclerosis-is-lyme-disease-anatomy-of-a-cover-up   :

Dr Alan B. MacDonald MD, pathologiste à l’sainte Catherine de Sienne Medical Center. Il a écrit :

(Publié en ligne le 10 Juillet 2006 à Volume 67, Issue 4, page 819-832 dans Medical Hypotheses)

(traduit par google , désolé)

« La pensée conventionnelle sur les formes kystiques spirochetal est divisé entre deux sphères d’influence polaires, l’une d’une communauté majoritaire qui nie complètement l’existence de formes kystiques spirochètes, et un second groupe d’individus persécutés académique qui accepte les préceptes de ces scientifiques d’avant-guerre que Schaudinn, Hoffman , Dutton, Levaditi, Balfour, Fantham, Noguchi, McDonough, Hindle, Steiner, Ingraham, Coutts, Hampp, Warthin, Ovcinnikov et Delamater. Des images microscopiques de spirochètes kystiques sont difficiles à ignorer, mais comme cela a été le cas au cours du siècle, les «dotations académiques» ont presque effacé toutes les données d’image kystique spirochètes à partir des versions des manuels actuels de ce qui est la vérité sur la spirochetaceae. Si la base de données d’image à partir du siècle dernier est effacé; nombreuses occasions de diagnostiquer seront perdues. De tailles différentes kystique profils spirochètes dans les cellules nerveuses malades expliquer les structures suivantes: corps de Lewy de la maladie de Parkinson, Pick corps, la SLA corps sphérique, la plaque d’Alzheimer. Borrelia infection est donc un concept unificateur pour expliquer diverses maladies neurodégénératives, sur la base pas entièrement sur un profil en forme de tire-bouchon dans les tissus malades, mais sur la base de petit calibre, moyennes et grandes arrondi profils kystique provenant de spirochètes pathogènes qui se cachent à la vue. «




Le 06/12/2014 à 23:50

Zoom sur la mondiocr ... pardon sur la démocratie d'aujourd'hui et son indicible téléologie..

I) Emission de France Culture :

a)  La démocratie peut-elle tenir ses promesses ? :
Les vieux démons de la démocratie
L'absence d'hérédité est-elle un avantage institutionnel de la démocratie par rapport à la Monarchie?  La pathologie de la démocratie actuelle est elle l'absence de morale ?

b) La démocratie peut-elle tenir ses promesses ? (4/4):
Contre démocratie et transition dans le monde arabe aujourd'hui


Question de vocabulaire..... :
"Ils ne sont pas descendu dans la rue pour demander un bulletin de vote; ils ont très peu prononcer le mot de démocratie; ils ont très visiblement immédiatement pris a partie les représentants de la démocratie dite libérale, en disant : au fond, ce qu'on exige , c'est la chute d'un système"

(10mn45) "Les "démocratiseurs" de la démocratie américaine (...) et ceux qui ont accompagné la guerre pour apporter la démocratie, ont inventé un modèle moyen-oriental de la démocratie, tel la constitution Irakienne, adapté aux réalités (...) "à la Libanaise"

"
La démocratie c'est la SOLUTION "(? zé la zolusion ? : 1+1=2 ! )
"La démocratie n'a pas été la solution attendue pour les élites laïques en Egypte"

"Avant la révolution , c'est la peur de l'autorité qui s'efface; ensuite, c'est la peur sociale qui apparaît"

"L'humoriste tunisien Lotfi El Abdelli parle de START de la course"
"Manuel Valls lors d'une conférence en Tunisie à parler de "soutenir la START UP Tunisienne"
Est ce une vision compatible avec l'élaboration dans la durée d'une démocratie "propre" ?
"Le propre d'une Start up, c'est précisément d'être capable de se vendre à tout moment, de pouvoir s'écrouler parce que ca fabrique des bulles en pariant sur l'avenir (...)
Qu'est ce qu'on construit comme société démocratique quand on labellise un sytème démocratique sous le nom de Start-up ?"

La démocratie serait-elle un "label" que l'on obtient pour répondre à un certains nombres de règles internationales, à des exigences de financiers, d'avoir plus de dette auprès du FMI, un peu plus de financeurs pour l'aider dans différents projets et permettre de rentrer dans un concert des nations un peu apaisé dans lequel on pourrait faire confiance à " l'Entreprise" Tunisienne ?

"La question de l'impot est centrale, mais elle n'est pas posée"

II) L'emissaire du "ministère de la démocratie"


images?q=tbn:ANd9GcQBULOC8mwHU2teASoe3Uqpicture.php?strid=c8b86c983827431e6ae51b


L'"esthetique" de cette séquence de l' épisode de Harry Potters (à gauche) récemment passé au petit ecran, avec sa mouvance "néo moldu" à la Matrix, m'a inévitablement rappelé le "magique" rassemblement de personnalités trouvée quelques jours auparavant sur internet , au sein d'un société qui répond au doux nom de  ...

BlackRockWikipédia
devenu pour certains "première société de gestion d'investissement au monde" (en tout cas une des toutes premières) :

Elle compte parmi ses actionnaires, les Rothschilds, Élisabeth II du Royaume-Uni, l'homme politique et homme d'affaires américain Al Gore, le baron pétrolier Maurice Strong, Warren Buffet, George Soros et l'homme d'affaires mexicain Carlos Slim
(cela me rappel le Bildelberg : qu'est ce que la Reine Elisabeth ou Beatrix viennent faire ici ? )

Arrêtons-nous sur ce brave homme qu'est Georges Soros, semblant être dévoué corps et âme à la cause humanitaire, et meme plus, à une "cause" idéologique ontologique, également membre du fameux Carlyle Group (comme l'a été le frère de Sarkozy):

picture.php?strid=f0b78d4ce316db3b63f184


D'après plusieurs sources (plus ou moins crédibles) Georges Soros :

- aurait joué un rôle central dans la révolution dite des Roses, en Géorgie.


http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2014/02/27/29320600.html
"L'Ukraine a un besoin urgent d'un "Plan Marshall"
moderne, grâce auquel les États-Unis avaient contribué à la reconstruction de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale. L'Allemagne doit maintenant jouer le même rôle que les États-Unis ont joué à cette époque"  écrit SOROS dans une lettre ouverte.

Le milliardaire a également déclaré que sa fondation "Renaissance", travaillant en Ukraine depuis 1990, n'a pas été impliquée dans les troubles, mais "a agi comme un défenseur de ceux qui ont été
touchés par la répression gouvernementale".

Le lecteur qui connaît le rôle joué par les fondations de George SOROS dans toutes les "révolutions" d'Europe de l'Est depuis 2000 apprécierons le cynisme avec lequel l'homme d'affaires américain rend compte de son rôle dans une énième révolution anti-russe."


-aurait joué un rôle important dans la révolution orange de 2004 et la guerre en Ukraine :


Dans le reseau de l' "Open Society Foundations (OSF)" financé par Mr Soros et la National Endowment for Democracy, on peut citer entre autres exemples de fondations:
  • Otpor4, organisation insurrectionnelle ayant servi à renverser le régime de de Slobodan Milošević en Serbie.
  • CEDAR , premier réseau européen de professionnels musulmans5.
  • La Quadrature du Net6, « organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet ».
  • GayFest7 qui est le festival gay annuel de Bucarest en Roumanie.
  • le Collectif contre l'islamophobie en France qui fin octobre 2012, le CCIF lance une campagne intitulée Nous sommes la Nation destinée à « dénoncer les préjugés, les attitudes islamophobes et les discours stigmatisants »8,9. La campagne est en partie financée par la fondation Open Society qui a accordé 35 000 euros au CCIF10.
  • La formation des bloggeurs égyptiens ayant déclenché le Printemps arabe dans ce pays11.
  • International Renaissance Foundation, qui vise à renforcer la création d’une société ouverte, démocratique en Ukraine12.

Zemmour & Soral VS George Soros en Ukraine
une déclaration faite par les "mal pensants" afin de limiter le crédit de l'information, pendant que les journalistes "bien pensants" (avec qui ont déjeune ensuite) ne réfutent pas le propos.

En allant outre atlantique , les informations apparaissent avec moins de détours :

"... que ce soit sur la gauche ou la droite. Pensez-vous que ce nationalisme pourrait briser l’Union européenne ?

Oui. C’est une menace réelle. Et l’Europe doit le reconnaître. Et nous devons le reconnaître, en fait. Nous avons besoin d’une politique étrangère bipartite. Nous avions l’habitude d’en avoir une et nous l’avons perdue. Nous avons donc besoin de la rétablir, car c’est une menace réelle. C’est une menace pour l’Amérique, aussi, parce que ce qui se passe en Ukraine et en Europe va avoir des répercussions en Asie. Vous savez, le forage chinois qui établit les faits sur le terrain ...(...)

... est une conséquence directe. Et Poutine est en Chine. Et ils ont un intérêt commun. Ils sont en train d’en établir un, qui est en fait anti-américain."

Aujourd'hui d'ailleurs le président Francais semble avoir joué le rôle d'eau dans le vin dans la diplomatie occidentale ; tout est question de timing...

- aurait joué un rôle dans les Révolutions Arabes :

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ali_El-Hadj-Tahar.130513.htm

http://uriniglirimirnaglu.unblog.fr/2013/07/17/%C2%A4-george-soros-et-les-femen-associated-priests-associated-press/

- aurait joué un rôle dans le phénomène des "Femens"
(le plus "douteux" mais aucunement démenti jusqu'à maintenant dans mes recherches et on sait que ces fondations prennent part dans certains mouvements communautaires cités ci dessus):

http://fr.sott.net/article/14997-Le-financier-George-Soros-semble-bien-etre-le-commanditaire-des-Femen

Le
Media Research Center a démontré en 2011 que l'agence Associated Press était financée par George Soros.

 l'Allemande Beate Schober et le patron de presse américain Jed Sunden. Le musicien et millionnaire allemand Helmut Geier, plus connu sous le nom DJ Hell, participe aussi au financement avec des militants du monde entier.

-"Associated Press ne s’est pas prononcée sur le sujet. On sait par contre qu’elle soutient différents organismes hautement subventionnés par l’Open Society Fundation de George Soros (ProPublica, Center for Public Integrity… ) et que ce dernier serait d’ailleurs directement rentré au capital de l’Associated Press ... " l'"invérifiable" à vérifier ....

Les Femens issuent de mouvements rouges-bruns ?:

Les Femen : leurs liens avec l'extrême droite ukrainienne et ...

Sur le Huffington Post, ( souvent cité dans la presse, et dont j'ai récemment parlé  concernant un de ses articles contenant une déclaration de Lionel Rothschild anticipant la date exacte des premiers heurs  en Russie, et ce journal ayant été racheté par l'eglise de l'unification, anciennement la secte moon, qui avait financé le FN en son temps, etc etc...)  Caroline Fourest nous fait part de ses infos "intox" sur les femens , mais en précisant simplement que Mr Soros financait les islamistes ... elle ne contredit hélas pas ce que l'on va donc considéré comme "rumeur" (puisqu'à priori aucun site officiel n'aborde ce financement des femens.)
 
par contre dans l'article   :
"Elle questionne aussi la remise en cause de la laïcité par le mouvement Femen : « Nous nous sommes aussi affrontées lorsque sa fureur marxiste et révolutionnaire heurtait mon aspiration aux lumières tamisées de la laïcité, et peut-être plus encore, à l'art de vivre »
Une des rares lueurs de (véritable) sagesse que j'ai pu entrevoir chez elle (au risque que certains prennent ce point de vue de sa part, pour une erreur réactionnaire passagère....)

- Celui qui a fait sauter la banque d'Angleterre en 1992, accuse la France et l'Allemagne de complot contre l'Angleterre (lui peut se permettre la theorie de la compote sans risque de mépris médiatisés):

http://www.zonebourse.com/barons-bourse/George-Soros-56/actualites/George-Soros-accuse-la-France-et-lAllemagne-de-complot-contre-lAngleterre--13293426/

Pour finir , des détails (un peu rapide et denses) des récentes "influences"  de G Soros, d'après "grigri" international s'appuyant sur l'article "CPI / Les Nouveaux colons (Soros, CPI & ONG)
Paru à Abidjan dans les colonnes du Nouveau Courrier" (qui n'est surement une référence dirait les commentateurs) :
Le 27/11/2014 à 21:34

 

... qu'ils disaient.

1) France Culture emission :

Faut-il supprimer les notes à l'école ? - Idées - France Culture

La Grande table et Louise Tourret, productrice de l'émission Rue des écoles sur France Culture, reçoivent  Pierre Merle, sociologue et auteur de L'élève humilié. L'école : un espace de non-droit ? (PUF, 2005) et de La ségrégation scolaire (La Découverte, collection Repères, 2012)

picture.php?strid=e306880918b0fc32324b0e

Koumkoum l'est trop Républiquophobe ! jvais l'dire à Valls !

 2) Notre Monde :






Le 24/11/2014 à 21:41

Des petits détails dans les discours sociales, philosophiques et politiques.... qui n'en sont pas :

Mélange de genres (1/4) : La théorie queer - France Culture

Critique à propos de Judith Butler par Marie-Hélène Bourcier:

(5mn)"Il y a une discordance entre sexe biologique et genre, et que dans notre culture modere DEPUIS LE XVIII eme siècle, CAR CA N A PAS TOUJOURS ETE ORGANISE COMME CELA AUPARAVANT, on pense qu'il doit y avoir une relation de cause à effet entre le sexe biologique et le genre ,(..) c'est le schéma, la fixation  de la différence sexuelle qui s'installe au XVIII eme siècle avec le capitalisme, qui permet aussi de ne pas amener les femmes dans l'espace publique et en politique"

(45mn)"L'égalité des droits ... ca ne veut rien dire (...) " "On sait, et il faudra bien l'admettre en France, qu'il faut une politique des différences, pour arriver a l'égalité" "la politique des droits sur laquelle on s'aveugle, n'est pas la seule et la meilleure solution, la politique de l'assimilation et de l'integration ne marche pas non plus : c'est elle qui génère le racisme et l'exclusion"

--------------------------------------------------------------------

Bernard Stiegler : Métamorphoses de la parenté et anthropologie du capital:
http://youtu.be/odgySrZ9xfY?t=40m37s

Critique à propos de l'universitaire Maurice Gaudelier par Bernard Stiegler:

(43mn20) "Gaudelier pose à juste titre la question des rapports sociaux qui subordonnent les rapports de parentés, les relations sexuelles et filiales (...) le social devient du parental : les processus de parentalisations sont une incarnation des rapports sociaux"

"Le théorie du genre, n'existerait pas, alors que si , elle existe , et précisément en France, c'est la théorie de Gaudelier (...) . A l'école, on ne veut pas imposer LA théorie du genre comme le revendique le FN, mais ce qui n'empêche pas l'existence de nombreuses théories du genre ..." :

(d'après Gaudelier)"Le Capitalisme exerce , sur les liens de parentés, une hégémonie croissante, dans les régimes démocratiques en particulier (...) il faudrait faire des études ...." (et c'est tout ?)

Gaudelier avance le développement de l'individualisation (à ne pas confondre avec l'individualisme)

B Stiegler pose la question : Individualisation ?  ou grégarisation dominante par la science et technologie anthropologique qu'est le marketing ?

"Contrairement à certains religions, avec le capitalisme nous serions LIBRE de nos choix"

(48mn20) d'après Luc Boltansky, " la libération des liens familiaux, la facilitation du divorce etc... est lié à une flexibilisation (et liberté) ... du travail captée et canalisée par le capital"

d'apres GAudelier :

-"Ces technologies de parentalités et de procréation sont simplement "fille"(rapport à la filiation?) de nos sociétés" ... "

-"les mères porteuses adorent faire plaisir à autrui et adorent être enceintes, donner sans retour"

-"le prêt de son corps et le don de ses attentions et précautions pour l'enfant qui est en elles, peuvent être comparés à un don de sang ou d'organes"

Commentaire personnel:

Difficile de remettre sérieusement en question sa "mère nourricière" à l'origine prétendue de sa propre  "émancipation" ?

De même que le concept de liberté ne se limite pas à des droits -théoriques- de tolérances et d'aspirations -supposées- individuelles, l'autorité démocratique n'est pas moins bicéphale (voire "multicéphales") que l'autorité religieuse passée ou présente.

Guidé par des idéaux (qui par définition n'existent pas), plus que par des savoirs et des pratiques dédiés à la relation et l'adéquation entre ses idéaux sans limite et la réalité avec ses limites, dans la logique politique actuelle, la religion semble avoir bon dos .

L'image réductrice à laquelle on peut s'attacher semble l'alibi idéale pour ignorer l'intérêt d' une critique nuancée de son fonctionnement réel et de son évolution historique; il en va de même pour le système démocratique et son économie.

Le 11/11/2014 à 23:22

Député européen Mr Peillon : toujours des-missions en perspective .

"Etre laïque, etre meme anti-clericale, (...) ce n'est pas necessairement être anti-religieux. (ndr sans déc ?)
(...) L'echec de 48 où les prêtres sont venus bénir les arbres de la liberté des révolutionnaire, c'est la preuve qu'on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique; mais comme on ne peut pas non plus aclimater le protestantisme en France, comme on l'a fait dans d'autres démocraties, il faut inventer une religion républicaine (...) c'est la laïcité.
(...) Ce n'est pas la foi religieuse, mais adhérer à un certain nombre de valeur. (...) C'est un type de foi (..) Elle (la laïcité) serait plus forte aujourd'hui si on ne la concevait pas simplement de facon négative, comme anti-religieuse, mais comme une véritable adhésion, et une véritable spiritualité (...) " ... afin d'échapper au mauvais couple du "scientisme issu d'un marxisme dégénéré" et de l' "hyper-liberalisme caricatural"
(Vincent Peillon : https://www.youtube.com/watch?v=opuILoi7ctg )

« La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français.
1789, l’année sans pareil, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement méta-historique, c’est-à-dire un événement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever (ndr: ?) jusqu’à devenir citoyen (ndr: au vue des directions politiques actuelles,  citoyen de quoi ?) . Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi. »

(extrait de "La Révolution Francaise n'est pas terminée" -  Vincent Peillon )

Oui , oui , je sais bien malheureusement qu'il est plus facile de se dévergonder sur les diverses représentants et évènements politiques et spirituels "tarte à la crème" dont on nous rassasie  quotidiennement, plutôt que de se pencher et étudier des phrases, des mots, des idées bien moins claires (pour ne pas dire bourrées de contradictions apparentes) et moins.... démocratisées.

C'est "histoire" de diversifier, et de vous proposer d'autres plats dont les arômes plus subtiles pourraient émoustiller d'autres papilles "neuronales" que celles constamment sollicitées et sensibles à la "restauration rapide" proposée ou subie ...  

Le 10/11/2014 à 21:13
picture.php?strid=f4c13bcc950aed9630ae64

"- La paupérisation des seniors s’accroit, avec comme premières victimes les femmes. Cette année elles représentent 61 % des plus de 60 ans à être reçues dans nos accueils (soit 7 points de plus en dix ans).

- Le niveau de vie moyen s’élève à 515 euros par unité de consommation. Avec des ressources si faibles, c’est l’équation impossible pour faire face aux dépenses sur les postes majeurs comme le loyer, l’alimentation ou l’énergie. La précarité énergétique gagne du terrain : les impayés liés à l’énergie augmentent (+ 4 % en trois ans) et les charges liées à la mobilité pèsent de plus en plus lourd, notamment en milieu rural.

- La grande exclusion des hommes seuls avec un très faible niveau de vie (166 euros par unité de consommation), souvent même sans ressources (28 % d’entre eux), en logement de plus en plus précaire.

Mais au-delà de ces constats qui montrent que la pauvreté s’intensifie toujours davantage, le Secours Catholique-Caritas France s’inquiète du délitement du lien social dans un contexte sociétal qui se durcit. Les clivages et les corporatismes se cristallisent autour des plus fragiles qui deviennent les boucs émissaires de la crise." (Secours Catholique)

Voici ce que je recois ce soir en rentrant. Opportunité pour faire de l'humour poil à gratté sur GA... mais pas seulement.

Cette image me rappel hier soir lorsque sous la gare du tramway, mon équipe et moi (non  je ne fais pas parti du secours catholique...) avons laissé  un monsieur avec une canne et sa barbe blanche, endormi auprès d'un garcon de 23 ans qui l'avait rejoint depuis peu après une brouille avec un autre ami de la rue, petit visage d'ange endormi lui aussi, la tête doucement penchée et posée au dessus d'un gros anorak....

un tableau qui succède et me rappel un autre : celle d'une ancienne parisienne instruite et pétillante aux habits colorés qui a tout quitté par dégout de l'homme de la cité, et un sacré type qui, malgré vol de couverture et de ces papiers, sur son fauteuil qui porte sa seule jambe, dégage encore une grande pugnacité et une précieuse ouverture au dialogue.

Des moments qui inévitablement secouent, interrogent même si tout n'est pas inexplicable, érodent l'indifférence ... 

L'air n'est pas encore trop froid, je sais au moins que ces "deux petits pères" endormis rencontrés ce dernier dimanche, ne vont pas passer la nuit ni la tête , ni les poches, ni le ventre vide, et que l' on aura pu transmettre grâce à nos activités culinaires et nos collectes précédentes , ce qu'il y a de suffisant pour produire cette étincelle dans leurs yeux...

je repars l'âme chevillé au corps, jamais autant qu'eux, ils ont tant à nous apprendre;

mais avec le sentiment et le ressenti d'une consistance , être et action ne faisant plus qu'un, enfin présent, juste présent; le retour à une "normalité", sans fierté ni tabou. 


Page 1 / 27 Articles plus vieux >>